Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


Charybde ... sans Scylla, si possible.

Publié le 8 Janvier 2016, 17:43pm

Charybde ... sans Scylla, si possible.

Contesté depuis longtemps, Jean-Pierre R....S, Président du Conseil de Surveillance, a jeté l’éponge.

Ainsi qu’il a été invité à le faire, il a présenté sa démission, effective le 10 janvier, sans attendre le résultat de la procédure de destitution initiée contre lui le 1er décembre par des membres du Conseil qu’il présidait. Cela permettra de faire l’économie d’un examen de toutes les dispositions qu’il a cautionnées.

Mais, à peine nous réjouissions-nous de cet heureux événement qu’un nouvel orage s’annonce sur notre institution pour l’élection de son successeur. Le Conseil de Surveillance a en effet tout à craindre de la candidature de Michel P…Y, qui se présente auréolé d'une couronne dorée à 33 carats, et fort des appuis qu'elle implique.

Parce que Michel P…Y, élu d’Alsace, s’est surtout illustré au sein du Conseil de Surveillance par son énergie à défendre la position du Président Jean-Pierre R....S quand la complaisance de ce dernier envers les instances dirigeantes y était stigmatisée, ce qui est son droit, mais il s'est aussi distingué par sa rédaction, en qualité de secrétaire de séance, d’un compte-rendu inexact et lourdement orienté qui a soulevé les protestations de plusieurs membres.

Cette inquiétude s’alimente par ailleurs des spéculations sur l’avenir du SCPLF, lequel pourrait chercher à contrôler notre GL, laquelle constitue sa dernière source de vie, en parachutant l’une de ses éminences à la tête de son Conseil de Surveillance. Le contrôle de cette instance de vigilance ne donne pas les clés de la GL-AMF, mais il permettrait d’étouffer les protestations des lanceurs d’alertes au moment où ils s’y manifestent enfin. Le Président démissionnaire s’y est efficacement employé pendant sa mandature, c'est même la raison de la mesure de méfiance qui l'a rattrapé.

Il est ici nécessaire de rappeler que le Conseil de Surveillance est la voix des loges. C'est une instance éminemment sensible, puisqu’elle matérialise la promesse de transparence faite lors de la fondation de notre GL par ceux qui sont depuis à sa tête. Cette instance a malheureusement été rapidement paralysée par le président dont elle s’était dotée, Jean-Pierre R....S n'ayant cessé d’interdire aux membres de faire part des observations, des travaux et des actions du Conseil aux LL qui les avaient pourtant élus pour cela. 

On peut déplorer que la plupart des membres se soit conformée à cette directive pendant 3 ans sans remettre en question sa pertinence ni dénoncer son illégitimité. Ceci a permis que des modifications importantes soient apportées à nos statuts et présentées en Assemblée générale avec l'avis favorable du Conseil de Surveillance sans que l’attention des LL soit attirée auparavant sur la portée et les conséquences de certaines modifications. Des modifications grâce auxquelles, par exemple, le Règlement général a pu être modifié sans être soumis au vote d'une Assemblée générale, sans que les AG, soient précédées d'une instruction appropriée, ni même d'un ordre du jour (Lille 2015). Tout cela avec la caution du Conseil de Surveillance.

C'est pourquoi il semblerait aller de soi qu'en aucun cas des élus ne soient représentés par des apparatchiks proches des instances dirigeantes dont ils sont chargés de contrôler la conformité de l’action au regard des statuts et règlements.

L’ancien Président Jean-Pierre R…S a trahi à la fois l’instance qu’il présidait, en la neutralisant, et l’institution dont celle-ci est la gardienne. Et ce, avec l’approbation pleine et entière de Michel P…Y qui brigue sa succession. 

Aujourd’hui, le Conseil de Surveillance s'est réveillé et semble disposé à remplir sa mission. Il serait dommage que ses membres réduisent leurs propres efforts à néant en se livrant à un nouvel apparatchik. 

Réponse, le 16 janvier.

Pierre Lanjuin

La fraternité ne nous exonère pas de notre devoir de vigilance.

Commenter cet article

FAYDIT 05/02/2016 11:36

Merci Jean Pierre pour ton courage qui consiste à dénoncer les abus de pouvoir, montrer par tes articles fondés les dérives de certains " monarques " Au détriment des engagements pris envers notre obédience, c' est à dire au détriment de tous les Frères qui la composent. Marre des entourloupes de toutes natures de certains que nous avons connues en d' autres lieux, qui reviennent inlassablement et qui prouvent leur véritable nature. Je dis à ces 33ème qu' ils recommencent donc par réétudier, leur 2ème grade pour acquérir la modestie et l' humilité qui semblent leur manquer.

Archives

Articles récents