Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


ILS NE SONT PAS CHARLIE

Publié le 27 Juin 2017, 17:03pm

ILS NE SONT PAS CHARLIE

NB: les personnes dont les noms sont cités exercent un mandat électif ou sont titulaires d'une charge impliquant une autorité et des responsabilités incompatibles avec l’anonymat.

 

 

FASCISME : doctrine que Mussolini érigea en Italie en système politique et qui est caractérisée par la toute puissance de l’État : intervention de l’État dans l’économie, étatisation des appareils idéologiques, développement de l’appareil répressif dominé par la police politique, prépondérance de l’exécutif sur le législatif … (définition du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, CNRS).

 

FASCISTE : qui appartient au fascisme, qui manifeste une autorité arbitraire, dictatoriale et violente (définition Larousse)

 

« Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez on dit : « C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! ». Et puis un jour on le prend en pleine gueule et il est trop tard pour l’expulser » (Françoise Giroud, journaliste).

 

Exemple 1, extrait du Règlement particulier de la Chambre de Justice de la GLAMF(art. 5, § 5) :

« En formation de jugement le Président (de la Chambre de Justice) peut communiquer son rapport à l’orateur de l’obédience représentant le Grand Maître et l’invite à donner son avis et ses conclusions à l’audience à laquelle l’affaire sera appelée : ce pouvoir est discrétionnaire ».

 

Exemple 2, discours de Claude BEAU, ci-dessous en annexe, et commentaire du Myosotis Occitan « Un rapport qui n'a de moral que le nom » :

L’ex-Pdt-GM de la GL-AMF, Claude BEAU, puis la Chambre de Justice de la GL-AMF (Président de Chambre, Gérard BOSSU) ont suspendu le modérateur du Myosotis Occitan (serviteur !) pour des durées respectives de 6 et 12 mois, parce qu’il a qualifié de « FASCISTOÏDE » le discours de Claude BEAU à l’Assemblée générale de Tours en Mai 2016. Qualifiant un discours clivant qui invitait les membres n'approuvant pas la doctrine officielle à « aller (se faire) voir ailleurs », sans considération pour le fait que le respect démocratique de la voix majoritaire n’implique pas pour la minorité qu'elle abandonne ses idées. C’est même là une différence essentielle entre la démocratie et le fascisme .

 

Questions :

Concernant l'exemple 1 - Comment le rédacteur de ce Règlement particulier de la Chambre de Justice (Jean-Marie LAGET) a-t-il pu imposer un tel texte ? 

Concernant l'exemple 2 - Comment le Président de cette Chambre de "Justice" (Christian HUGLO) et ses autres membres (Gérard BOSSU, Gilbert ROUSSELIN, David GUEZ, Stephan SEGARRA, Raoufi ABDOU, Sébastien MOTARD, André CHÉNIER, Eric LEMESLE, Philippe GARNIER, Jean-Michel GARCIA), avocats, juristes, humanistes, qui incarnent et qui rendent la Justice au sein de la GLAMF, ont-ils pu l’approuver ... et l'appliquer ?!

 

Et nous ?

Comment pouvons-nous les laisser faire ?

 

 

Pierre Lanjuin, GLAMF 2677

Commenter cet article

willems jc 29/06/2017 08:01

Bonjour,
Connaissant Jean-Marie Laget de longue date je trouve totalement injustifiée cette appellation de fasciste que tu lui prêtes.Elle est non seulement injustifiée mais ,à mes yeux, diffamatoire.Je pense que le rédacteur d'un blog ,avant de tenir de tels propos,devrait se renseigner sur les personnes qu'il met en cause.
Fraternellement
JC Willems

Pierre Lanjuin 29/06/2017 08:52

Il est parfaitement légitime que tu t'interroges sur mes propos, et sur leur justification ou non selon toi. Mais t'es-tu interrogé sur le texte de J-M. Laget que je dénonce ? Il est légitime aussi que tu aies un avis sur ce que doit faire, ou ne pas faire, le "rédacteur d'un blog" et que tu puisses en faire état.
Pour ce qui me concerne, je pense au contraire que le texte de J-M. LAGET est révélateur d'un état d'esprit extrêmement préoccupant au sein de la GLAMF et en particulier au sein de l'instance qui y incarne et qui y rend la justice. Etat d'esprit du rédacteur, et de ceux qui autour de lui l'ont approuvé et mis en application un texte qui officialise clairement la sujétion du législatif à l'exécutif. Ce qui selon toute la littérature dont j'ai livré quelques références, caractérise les régimes totalitaires, ou "fascistoïdes".
Le fait que Jean-Marie LAGET soit par ailleurs un homme sympathique à ses amis ne l'exonère pas, ni ses amis s'ils le souhaitent, de s'expliquer sur le texte dont il est l'auteur, qui ailleurs dans le même texte revendique l'indépendance des membres de la Chambre de Justice, avec la même simplicité d'esprit. Et ce d'autant que, par un artifice qui je l'espère sera prochainement dénoncé par la Justice de la République, le Règlement particulier de la Chambre de Justice rédigé par J-M. LAGET est applicable et opposable à tous les membres de la GLAMF sans avoir reçu l'aval d'une Assemblée générale.
Bien à toi
Pierre Lanjuin

willems jc 29/06/2017 07:37

Bonjour,

L'on peut ne pas être d'accord sur certains sujets ou comportements de frères,mais traiter ceux-ci de fascistes n'est pas tolérable.Le fait de "tenir" un blog ne justifie pas de tels accusations.Jean-Marie Laget est un ami de longue date et je le fréquente suffisamment dans notre association pour savoir que ces propos sont injustes et diffamatoires.
Fraternellement
JC Willems

Archives

Articles récents