Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


À propos de l'Assemblée Générale du 25 mars.

Publié par Bruno sur 11 Mars 2010, 17:02pm

Mes FF,

Il nous faut reconnaître d’abord que l’on ne va pas souvent à cette AG, parce qu’elle ne concerne que l’association. C’est-à-dire la personne morale profane, sans caractère initiatique, et qu’elle se tient en milieu de semaine, à Paris.

Malheureusement notre démission de fait de la gestion de cette instance matérielle a permis en quelques années que le matérialisme prenne le pas sur la spiritualité, ce dans l’Association, mais aussi et dans l’Obédience qu’elle héberge. Ce qui représente un véritable détournement d'objet.

Bien sûr, les responsables de cette dérive ne manquent pas une occasion d’invoquer la Spiritualité, pour mieux nous détourner des questions matérielles qu’ils se réservent d’aménager au mieux de leurs intérêts.

Mais ils se sont surtout affairés à réunir dans les mêmes mains tous les pouvoirs de l’association et de l’Obédience, et s’assurer l’usage discrétionnaire des moyens considérables que nous leur confions.

Notre confiance aveugle a été abusée.

Il est donc d’une importance capitale que cette année, et dorénavant, nous soyons tous présents, pour:
 

-       Pour faire entendre la voix des LL souveraines qui n’ont plus exercé cette souveraineté depuis trop longtemps.

-       Pour que le déroulement de l’AG, et le sort des résolutions proposées, soient le vrai reflet de l’opinion de tous les FF de la GLNF, membres à part entière de l’association et à ce titre consultés par les VVMM qui les représentent pour faire entendre l'avis de leur L.

-       Pour initier la reprise en mains de nos libertés bafouées.

-       Pour s’opposer aux dérives matérialistes par le rejet des comptes sociaux, et par l’exigence d’un audit de ces comptes par des commissaires aux comptes indépendants de tous liens avec la GLNF ou ses membres.

-       Pour s’opposer aux dérives, autoritaires et sectaires à l’intérieur, médiatiques et politiques à l’extérieur, par la constitution d’un vrai Comité d’Éthique, hors toute hiérarchie, appelé à se prononcer sur la conformité ou non avec notre objet social des dispositions du Conseil d’Administration et de son Président.

 

En agissant ainsi, nous nous garderons du risque le plus grand encouru par ceux qui fuient devant la responsabilité d’un choix, par exemple en n’allant pas à l’AG alors que l'on pourrait, celui du déshonneur :

« Si vous choisissez le déshonneur par peur de la défaite, vous aurez le déshonneur ET la défaite » (Merci à Winston Churchill, et merci aux FF qui l’ont cité avant moi).

Fraternellement


Bruno MARTIN 

Commenter cet article

Archives

Articles récents