Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


Les larmes du crocodile

Publié par Bruno sur 2 Juin 2010, 21:56pm

Mes FF,


FS n’a même pas attendu de connaître le résultat des commissions et des propositions pour :

Ne rien changer

 

Toutes les retombées et suites légales de l’AG du 25 mars sont balayées avec les propositions des LL et des provinces de toute la France, au point que l'ex Président/GM a confirmé ses positions avant même d’avoir procédé à leur dépouillement.

 

Enfermé depuis le 25 mars dans son déni de réalité, FS confirme aux GMP réunis à Montpellier toutes les dispositions qu’il avait imaginées auparavant :

-       son mandat est, selon lui, de 5 ans,

-       pas d’audit confié à un organisme indépendant mais un contrôle par les provinces dont il a nommé les GMP, une plaisanterie

-       pas de nouvelle AG avant Octobre

-       AG atomisée par provinces

 

La Loi, les règles, les engagements, n’existent pas pour lui.

Lui seul existe,

lui qui, devant les GMP réunis, pleure sur sa solitude, celle de l’homme de pouvoir, que personne ne peut comprendre,

larmes sur la solitude du guide visionnaire contraint de faire souffrir ceux qu’il aime, pour leur bien que lui seul connaît, inspiré qu’il est du souffle divin.

 

Une fois les larmes essuyées, il a rapidement repris en mains des GMP qui vacillaient, et qui se verront confier l’organisation des AG provinciales, ce qui pour eux vaut un CDI.

 

Même si,  dans notre combat pour chasser le fossoyeur de la GLNF, nous observons qu'il reste notre meilleur agent, dont chaque initiative désastreuse, chaque communiqué, vient grossir nos rangs, force est de constater qu'il est très dangereux pour notre institution dont, après avoir piétiné les valeurs, il utilise les moyens à son profit en chaque occasion, pour son train de vie ou sa défense personnelle.

Ainsi, assigne-t-il FMR devant la justice sous le prétexte que notre association critiquerait et dénigrerait la GLNF, faisant en cela semblant de ne pas voir que lui seul, que sa pouvernance calamiteuse de l’association, son comportement autocratique et vulgaire, et ses dérives profanes, financières, politiques et médiatiques, sont remis en cause, parce que contraires justement à tous les textes fondateurs, et à toutes les règles de la GLNF.

Cette confusion des personnes dont il a coutume de jouer lui permet en l’occurrence de faire supporter par la GLNF les frais de procédure.

 

Et aujourd’hui, via BREVES, avec sans doute les mêmes mots qui ont désarmé les GMP qui,

"juré craché, vous allez voir ce que vous allez voir, retenez-moi ou je fais un malheur"

avaient décidé de lui dire ses quatre vérités mais se sont finalement abstenus, il nous demande de faire preuve de retenue maçonnique et fraternelle.

Il nous demande de respecter le Conseil Disciplinaire National qui va auditionner (9 juin) nos FF, CS et JPP. Ce CDN dont il rappelle que nul ne peut mettre en doute l'indépendance, l'impartialité et la qualité. Tous ceux qui en sont passés par là apprécieront. Un culot aussi phénoménal est décidément génial, ou pathologique. C'est vous qui voyez.

Cet homme nous a longtemps pris pour, et traité comme, des « ravis », des idiots utiles ; ce qui n’a pas toujours été infondé, hélas. Mais, cela n’est plus vrai, « le cave s’est rebiffé ».

Le problème de FS est qu’il ne parvient pas à intégrer la réalité du changement intervenu, à accepter l'écroulement de son rêve fou, de pouvoir, d’argent facile et de jouissance, appuyé sur l’exploitation d’une population docile, tenue par serment.

Il ne veut pas et ne peut pas croire que nous n’allons pas céder, et il sait par contre que lui ne peut pas passer la main : trop de choses à expliquer, trop de placards à inventorier.

Donc, pas question de démissionner ! Et au pire, plutôt le suicide collectif que la purge.

 

C’est précisément ce que nous empêcherons par notre action.

Et c'est tout particulièrement notre devoir de défendre la GLNF contre celui qui s’en est approprié les clés, puisque c'est notre négligence qui l'a permis.

 

Mes FF, pour une action nationale, coordonnée et compétente, adhérons à FMR (cf. lien à droite de l’écran).

 

Fraternellement

Bruno MARTIN

Commenter cet article

Diomède 03/06/2010 11:54


Comediante, tragediante !

Il a été rapporté que, lors de la réunion des GMP de Montpellier, le Guide a pleuré, il s’est plaint des attaques dont il est l’objet et qui font mal à son petit cœur.
Ce n’est pas la première fois que FS pleure… Rappelez-vous… Quand il a quitté son poste de GMP Alpes-Corse-Méditerranée… ce n’était même plus des larmes, mais un gros chagrin, il ne pouvait même
plus se tenir tout seul debout. Pour donner le change, il déclarait à un journaliste : « Je n'ai pas d'ambition, je suis un homme heu-reux! Je suis sans doute capable de devenir grand maître, mais
je n'aime pas les mondanités, je ne joue pas au golf.»

Quelle est la différence entre ces deux états larmoyants ?

Pour le deuxième, on lui enlevait son jouet : « sa Province ». Mais il rêvait déjà à un autre jouet : « la GLNF », en faisant semblant d’être heureux…
Pour le premier, ce sont des larmes d’impuissance face au destin et il me revient les paroles des cœurs de Carmina Burana :

Je pleure les blessures que Fortuna
me fait, les yeux en larmes,
pour les présents qu'elle me fit
elle s'éloigne méchamment.
Il est vrai et écrit
que sa chevelure est fine,
mais quand il échoit
une occasion, la voilà chauve.

Sur le trône de Fortuna
je m'asseyais bien haut,
couronné des fleurs
variées de la prospérité;
si j'ai pu prospérer
heureux et comblé,
là du sommet je chois
privé de gloire.

FS pleure sur lui-même, c’est l’expression de sa rage, ce n’est pas l’émotion qui l’étreint en 2005, on lui enlève son jouet, et en 2010 on lui casse son jouet.

Pour garder son jouet, il est prêt à tout et, s’il ne le peut, à le casser.

Qu’on se le dise…

signé Diomède


Archives

Articles récents