Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


MOBILISATION !

Publié par Bruno sur 18 Avril 2011, 22:16pm

 

La FM est l’outil d’une quête personnelle qui ne s’arrête pas à l’initiation. Après il faut travailler, et parfois lutter contre soi-même comme nous l’avons appris, mais aussi contre des tentatives de récupération et autres déviances qui nous éloignent de la règle fondatrice en douze points.

 

Depuis quelques années justement le travail sur soi auquel nous étions invités insistait sur la soumission à un "Ordre", inventé pour la circonstance, et sur le respect d’un serment dénaturé par ceux-là mêmes devant lesquels nous l’avions prêté.

 

Cela fait maintenant assez longtemps que nous sommes liés par ces artifices de quelques FF perdus d’ambition, qui ont exploité avec malice et habileté la quête d’idéal qui a guidé nos pas vers la porte du Temple.

 

Au-delà et en amont des rituels et des LL, nous avons laissé se constituer un appareil de pouvoir qui n’avait plus rien à voir avec notre FM.

Quand, à tout propos, les missi dominici de Pisan invoquaient l’Ordre, c’était pour y trouver une justification à l'autorité  qu'ils s'arrogeaient, et nous convaincre de nous y soumettre.

Fraternité, Tolérance, Harmonie, sont les mots le plus souvent entendus de leurs bouches, mais ces mots au nom desquels nous nous sommes tant investis ont été par eux instrumentalisés, et ils ne signifiaient plus que SOUMISSION.

 

Les VVMM, Chefs de l’Ordre maçonnique, sont devenus des otages entre leurs mains, obligés de tenir leur atelier comme une section, de recruter, et contraints de tenir le maillet à la disposition d’un dignitaire en visite de front, ou en mal de reconnaissance.

 

Comment avons-nous pu en arriver là ?!

Si nous en sommes arrivés là, c’est parce que nous avons oublié un enseignement majeur :

La Fraternité ne nous exonère pas de notre devoir de vigilance.

Et c'est là où nous avons failli: sans vigilance, nul ne peut prétendre à la liberté, et notre pusillanimité peut même être suspectée d’avoir engendré la tentation de profanes rôdeurs auxquels elle n’avait pas échappé.

 

Et comment en sortirons-nous ?

C’est donc à des hommes libres de ces mauvaises influences, mais à l'origine un peu seuls, puisque tel est souvent le prix initial de la Liberté, qu’il appartenait de voir que la route où l’on nous emmenait s’éloignait de l’idéal de Fraternité qui nous avait été décrit.

 

Tous n’ont pas fait la même analyse de cette dérive : certains ont voulu y voir l’épreuve initiatique de la soumission, d’autres y ont perçu l’épreuve du choix entre cette soumission et le refus. Ces derniers, pour la plupart d’entre eux ont assumé en adultes la responsabilité du refus et subi les violences de l'appareil corrompu. Les derniers profanes de Pisan et de province se sont efforcés en vain de les pousser dehors, ils sont maintenant des milliers.

  

Aujourd’hui, alors que le dénouement est proche, le moment est venu pour les hommes de bonne volonté de panser les plaies, de conjuguer leurs efforts et d’homogénéiser leur action, pour reconstruire notre institution selon les préceptes de la Règle en 12 points dont nous n’aurions jamais dû nous écarter, et pour que les déviances qui nous ont jeté les uns contre les autres soient désormais impossibles.

 

La future AG Ordinaire, qui doit élire un nouveau Président-GM, puis une AG Extraordinaire, indispensable pour la refondation, seront pour nous l’occasion d’affirmer les bases que nous proposons à ces fins :


  • Les FFMM sont des hommes libres, et plus jamais cette notion ne se verra réduite au discours de soumission qui a endormi les plus vulnérables ;

 

  • Les LL qui constituent les colonnes du Temple sont souveraines. Sans personnalité morale, elles sont regroupées en provinces mais elles conservent toutefois la maîtrise et la responsabilité de leur budget et de leur tronc ;

 

  • Les VVMM, élus par leurs LL, et installés par leur prédécesseur, sont les seuls Chefs de l’Ordre maçonnique universel ;

 

  • Les provinces jouissent d’une personne morale autonome (Ass L1901), réunies en une fédération nationale. L’effectif de leur collège est réduit au minimum fonctionnel nécessaire ;

 

  • Les GMP sont élus par les VVMM et délégués des LL, et sont membres de droit du Conseil d’Administration de la Fédération-Obédience ;

 

  • L’Obédience n’est pas un Ordre, synonyme de secte dans l’application qui a tenté de s’imposer. Elle est une entité structurante en charge des aspects matériels, de la collecte et de la redistribution des moyens nécessaires au fonctionnement des LL et des provinces, et à sa représentation collective. Elle ne dispose d’aucune autorité dans le cadre des LL et de la transmission initiatique. L'Obédience n’a pas vocation à capitaliser, et le patrimoine notamment immobilier des provinces doit retourner aux provinces, et les sociétés satellites disparaître dans le même mouvement.

 

  • Les membres du SGC sont nommés et délégués par les LL et les provinces ;

 

  • Le GM est élu par les GMP et les membres du SGC ;

 

  • Une procédure d’empêchement, qui prendra en compte les risques de déviances comportementales et/ou de non-respect de la Règle en 12 points comme des statuts et du règlement, notamment l’objet social, est attachée à toute élection ;

 

 

Cette énumération de dispositions est évidemment incomplète et imparfaite mais elle sera améliorée aussi longtemps que la bonne volonté, et la loyauté prévaudront parmi ceux qui seront appelés à en discuter pour la compléter et l'enrichir.

 

 

En attendant, nous n’en sommes pas là, et le chemin pour y parvenir reste compliqué et incertain :

 

  • Réforme ou confirmation le 24 juin du jugement du 7 décembre 2010, assorti des habituelles facéties de François ST…NI ;
  • Explosion de la GLNF, ou désignation par le SGC d’un nouveau GM-Président en charge du programme de réforme ;
  • Election des nouveaux VVMM ;
  • Ratification ou non du nouveau GM par l’AG convoquée par ME Legrand ;
  • Mise en place d'une constituante en charge de la réforme des statuts; 
  • AG Extraordinaire pour le vote des nouveaux statuts.

 

Quel que soit le caractère, apparemment favorable à notre démarche, de plusieurs évènements récents, il convient donc, plus que jamais, que nous restions tous mobilisés :

 

  • Mobilisés pour rappeler à chaque membre du SGC son manque de discernement dans la désignation et le soutien apporté à François ST…NI, et sa responsabilité si celui-ci devait être remis en selle ;
  • Mobilisés pour rappeler aux VVMM leur position, leurs droits et le courage nécessaire pour les faire appliquer, pour informer les MM élus, et les délégués des LL de tous les faits et arguments qui leurs sont cachés, ou déformés lors des visites de commandos d’OOPP ;
  • Mobilisés pour transmettre au plus grand nombre de FF, que l’information n’a pas toujours atteints, l’historique des manœuvres et du détournement d’objet de la GLNF ;
  • Mobilisés enfin pour que l’AG, unie comme un seul homme, tourne définitivement la sombre page STIFANI, et qu’un authentique FM lui succède.

 


 Bruno MARTIN

 

Commenter cet article

Antoine stagire 19/04/2011 18:35


Voila un bon résumé tout est juste , y compris le commentaire sur les sociétés satellites et le chemin pour y arriver, et presque parfait car un seul point ne me semble pas dans la tradition : les
Provinces en associations. En effet si les loges en lois de 1901 pouvaient créer des baronnies, les provinces en lois de 1901 créent des comtats et des concurrences de tailles ou de rites, ou le
nombre fait la puissance. Nous sortons d'un jeu similaire et il ne serait pas bons d'en refaire plusieurs.


D.G.H. 19/04/2011 17:24


Récupérer les fonds spoliés !les locaux détournés de leur vocation !le fric mis dans la poche des gens vivant dans le luxe et les dorures du palais ! depuis 1917 où est passé le fric de la " pseudo
assistance fraternelle "Quels sont les emprunts et à quoi ont-ils servi ? Les comptes dans les banques étrangères , pour qui , pour quoi ?Les fausses factures et les emplois fictifs ? C'est un
panier de crabes aux miasmes pourris et nauséabonds !La seule solution et de raser tout celà et de recommencer sur des bases saines , humaines et Fraternelles !

Garder cet édifice et faire du rapièçage c'est être condamné a recommencer dans quelques annnées !Mais celà demande du courage et de l'honnêteté !Ce qui n'est pas dans les us et coutumes de la
G.L.N.F.

Bonne semaine et bises Fraternelles !


andre65 19/04/2011 12:48


bonjour mes baf, pour ma part, il manquerait à ces differents points,
1 le retour des locaux aux loges.
2 la suppression de toutes les societes satellites.
Ce qui aurait pour effet que la glnf n'aurait plus a brasser des millions et empecherait a nouveau ces problemes.
Les loges financeraient et entretiendraient leurs locaux et ils serait une part de capitation à la glnf provinciale et nationale, tres tres tres minime. Je pense que c'est le bon vaccin!!!


Bruno MARTIN 19/04/2011 15:01



Bien noté et intégré au texte.


Frater:.


 



La Truelle 19/04/2011 07:31


Merci et Bravo !!
ABSOLUMENT rien à rajouter.
Pace e Salute


Archives

Articles récents