Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


À qui appartient la GLNF ?

Publié par Bruno sur 7 Janvier 2011, 14:40pm

 

 

GLNF-Le-Point-06-01 Page 1

Article complet (Sophie Coignard, Le Point) > link

Commenter cet article

charles 14/01/2011 11:39


Petit conte pour nos amis Grands Officiers Nationaux et Provinciaux du dernier carré.


Messieurs,


Il était une fois un Guide qui conduisait ses Fidèles de victoire rayonnante en victoire triomphante. Chacune d’elle leur permit de découvrir, cachés en eux, des “trésors” de la plus haute des
Spiritualités: astuce, manipulation, ruse, médisance, désinformation, contre-vérité, mensonge, intimidation, rapport de force, terrorisme intellectuel, ...J’écourte la liste, votre narrateur n’est
pas encore assez qualifié pour comprendre l’immensité de leur Art.


Admiratifs, des frères moins instruits, essayèrent de se mettre à leur niveau et se questionnèrent sur la flamme qui animait la lutte sublime de la Glorieuse cohorte de cet Homme Glorieux... Mais
oui, le mot était là sous leurs yeux et ils ne le voyaient pas : la Vérité vient d’en Haut : c’est la GLOIRE qui les anime : c’est LA GLOIRE qu’ils recherchent.


Enfin, leur rayonnement a été reçu. Ces frères, se rallièrent à leur cause et se mobilisèrent. En grand secret, ils ont juré solennellement de célébrer leurs GLOIRES pour l’éternité. D’illustres
prédécesseurs ont laissé leur nom à des Temples, des locaux anonymes de leurs lieux de réunion seraient baptisés afin de les leur dédier pour leur plaire.


Ils se sont tout d’abord demandé ce qui pouvait convenir à l'Excellence du Guide : son intelligence, son langage fleuri, son style, son raffinement, son aisance naturelle...
Son nom, gravé sur une jolie feuille d’Or fut apposé, lors d'une cérémonie discrète, par les seuls initiés à sa pensée, en grande tenue, afin que rien ne vienne souiller le magnifique bijou.
Soudainement inspirés par les dernières paroles publiques de la Grande Lumière avant qu’il ne se retire définitivement du monde, ils ont décidé à l’unanimité, de renommer la Porte qui sera
maintenant appelée “Lieux d’Aisance”. Ils y méditèrent afin de tenter de s’élever de leur modeste condition de miasme et comprendre la signification et la portée de son Œuvre.


Le placard à poubelle fut désormais appelé “Grand Placard Magique qui fait disparaître la matière”. Je le reconnais, c’est un peu pompeux. Il fut dédié au Créateur de leur Gourou bien aimé, son
prédécesseur. Son langage flamboyant, résolument tourné vers le Monde l'a immédiatement désigné. Une sorte … d'évidence tombant sur eux comme un Souffle. Une souscription sera promptement lancée
auprès des Frères pour sertir de diamants, saphirs et topazes, au fronton de la porte, son nom Auguste décoré d’un grand papillon moustachu.


Concernant le placard à balais, il leur fallu être prudents, bien réfléchir car il convient de ne pas être injuste. Les vaillants soldats ne se faisaient aucun souci : le savoir filtre toujours et
leur humilité souffrit beaucoup. Reconnus, chacun pour leur mérite, leur nom Glorieux fut écrit en relief, sur une plaque étincelante, fournie exclusivement chez Scribe. Les apprentis émerveillés
la frottent rituellement pour l’éternité. Plus tard, fièrement, ils la montreront à leurs petits-enfants. Vous dites qu’ils sont tellement nombreux qu’il y aura pénurie de locaux. Aucune importance
: chaque poubelle, balai, et paillasson portèrent alors un nom...


Quelqu’un s’approcha et leur dit : “si je me suis trompé, et que ce que vous recherchez n’est pas la gloire, mais la préservation de l'Honneur du nom de vos Pères, j’ai trouvé un placard secret, un
peu caché dans l’ombre, renfermant ... un sabre de Samouraï.”


GO du dernier carré, s’il vous plaît, démissionnez maintenant, avant que nous ne vous rejoignions dans la bassesse pour régler des comptes.


Charles un frère dans la désolation qui vous atteindra un jour …


PS : Je serais navré d’inspirer des Frères taquins non préparés et leur recommande la plus extrême prudence pour la mise en œuvre de ces nouvelles cérémonies qui se mène en gants blancs neufs : le
diable se cache aussi dans les détails.


Le Gaulois 08/01/2011 20:38


Sur la photo, il y en a un qui semble dire : " C'est qui le patron "!!!


Denis Le Prévost 08/01/2011 18:43


Les dérives, malheureusement, ne datent pas d'hier. Souvenez-vous de Y. Tres... Grand Secrétaire, et chef monteur de tout ce bazar, avec l'aide du G.M. Claude C.
Y.T. remercié, Claude C. a continué, puis a passé le flambeau à J.F. Fol...qui a encore su bien jouer avec NOS métaux. Quant au dernier, mais non le moindre, il est inutile de commenter, nous
savons tout depuis le 4 décembre 2009.
La GLNF n'est plus une obédience maçonnique, elle est devenue une holding financière, distribuant des dividendes au seul bénéfice de quelques uns.
Cela va cesser, mais quand ???
Denis, ex 33362


esdras 07/01/2011 22:27


CONSTITUTIONS DE L’ORDRE.
Les obligations du Franc-maçon.
Aucun Frère ne doit paraître publiquement revêtu de ses décors maçonniques, colliers,insignes ou bijoux, …


combass 07/01/2011 18:24


A la vue de la photo du POINT : Qui est le chef ? ? ?


Archives

Articles récents