Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


Passé, Présent, Futur (?)

Publié par Bruno sur 22 Février 2011, 17:40pm

Il y a 5 ans déjà, une vingtaine de FF de la RL ISIS, doyenne de la province, démissionnait pour rejoindre la GLDF. C’était la première manifestation-réaction collective s’inspirant des mêmes idées qui guident le rejet actuel du système PISAN et des hommes qui l’ont installé, servi et exploité, en détournant la GLNF de son objet. 

« Il y a quelque chose de pourri dans le royaume »

 

D’autres, qui partageaient cette prise de conscience, ont considéré que le Devoir leur commandait d’œuvrer à l’intérieur pour retrouver l’essence de leur engagement. Le repli sur la Loge en a été le sanctuaire.

D’autres encore, par inconscience ou indifférence, sciemment ou ingénument, ont ignoré, subi ou profité d’une situation crépusculaire.

 

Beaucoup enfin, parfois tardivement, ont déchiré le voile qui leur obscurcissait la vue, certains parce que la créature a dévoré ses géniteurs.

Aujourd’hui, quelles qu’en soient les origines et motivations, la majorité d’entre nous veut changer de système et d’hommes pour retrouver la sérénité.

Quelques évidences ressortent de multiples échanges, en particulier du repas ouvert, riche d'enseignements, du 15 février dernier. Elles seront le plus petit commun dénominateur d’une rénovation réussie, excluant les germes possibles des anciens errements.

 

-      Personne ne peut ni ne doit se voiler la face devant la triste réalité du modèle qui devrait nous réunir et nous représenter dignement ;

-      Le système dit PISAN est agonisant, ses serviteurs inconditionnels déconsidérés et désormais suspects ;

-      La nostalgie de l'avant , fut-elle conviviale, est une voie substituée et sans issue. Le mal va bien au-delà de la simple ingratitude, et la guérison ne peut venir de placebos ;

-      L’inaction est un leurre pernicieux et émollient, fut-il travesti réglementairement. L’harmonie vient de Force et Sagesse, sûrement pas de renoncements qui n’en sont que l’apparence ;

-      Tous les FF ont leur place sur des colonnes où se pratiquent l’humilité et la lucidité ;

 

Sur ces bases, apparaît clairement la seule démarche logique qui puisse s’envisager :


-      La nécessaire refonte structurelle relève d’une réflexion à moyen-long terme. Il faut y participer (lien Livre Blanc) en étant conscients qu’elle ne pourra se faire qu’après une issue favorable de la phase actuelle ;

-      L’urgence concrète est le changement du GM/Président et de ses affidés dans le cadre des statuts et règlement en vigueur ;

-      L’action, dans l’intérêt supérieur de la FM en général, et de la GLNF en particulier, revêt plusieurs formes imbriquées, tant au plans national que provincial :

 

o    En sus de la prospective de gouvernance, FMR, association « éphémère » conçue et organisée pour conduire la stratégie juridique et judiciaire, jusqu’ici avec succès, est bien perçue comme l’interlocuteur crédible des instances de la GLNF, notamment le SGC, pour l’élaboration d’une issue consensuelle.

Afin de favoriser l’émergence d’un candidat à la GM acceptable et accepté, elle a saisi l’Administrateur ad’hoc sur 3 points :

• Pour qu’elle dise le droit sur l’identité des 2 fonctions, et ainsi permettre la mise en place du processus légal ;

• Pour qu’elle fixe, enfin, une date de l’AG ;

• Pour qu’elle vérifie l’état des comptes et ainsi se prononce sur l’appel des cotisations ;

 

 

Il faut soutenir cet effort (lien vers le bulletin adhésion à FMR) car il n’est pas échu et d’autres joutes s’annoncent :

 

o    Tous les FF se sentant concernés peuvent influer sur les évènements :

 

• En s’informant des réalités, enjeux et objectifs: Myosotis occitan, GD-on <gedeon@tubehallequint.org> (faire un copier-coller)

• En convaincant leurs représentants dans les instances nationales de faire preuve de sens des responsabilités et d’œuvrer, et peser, pour le changement, notamment en refusant tout soutien à FS ;

• En convaincant les délégués des LL à l’AG de refuser tout vote de complaisance en faveur de toute caricature élective ;

 

Pour organiser la mobilisation, des initiatives rassembleuses seront bientôt prises.

À suivre ...

 Charles

Commenter cet article

DIOGENE 23/02/2011 16:20


PROPOSITION INTERESSANTE MAIS.....ATTENTION DANGER

Je viens de lire sur un blog "immaculé" une proportion très intéressante

je résume succinctement
Le projet serait de renforcer les pouvoirs de la province ,afin que cette dernière assure l' organisation "lourde" et supporte les "responsabilités" ,reconnaissant a chaque loge son indépendance et
autonomie.
La loge aurait donc un interlocuteur de proximité représenté par la province.
Voila un projet qui me satisfait pleinement ......la grande usine de pisan étant tellement inaccessible et Paris si loin.......

Mais j' ai crainte que ce projet tellement séduisant ne cache une volonté de "main mise"et de contrôle par les G.M.P. et leur collège d'O.P. actuellement en place,sachant que des "rencontres" sont
déjà prévues pour les jours prochains dans différentes provinces et particulièrement en Vallée du Rhône ou l' on constate depuis quelques semaines que de nombreux O.P. et dignitaires ,devenus
brusquement hostiles a la "politique stifanienne" se regroupent derrière un presidentiable potentiel...
ET C'EST LA UN NOUVEAU DANGER

OUI j'adhere a votre projet de "province administrative" a condition que
1/Chaque loge y soit représentée par son V.M. et un membre élu (par tous les ff:.de la loge)
2/Que le G.M.P. soit élus par les représentant des loges (ci dessus)

CHICHE..........................

Diogene du Val de Loire


Bruno MARTIN 24/02/2011 10:18



Merci mon F, Diogène,


Nous souscrivons pour la plupart d'entre nous à cette organisation provinciale, et restons attentifs au mouvement de récupération qui se dessine. Il s'est déjà manifesté à Toulouse de façon
pratique et appliquée avec le come-back d'OP et d'un GMP, anciens supporters inconditionnels de FS.


Reste à affiner la nouvelle organisation au niveau national. Indépendamment des hommes qui se positionnent actuellement, dont certains de qualité, quelle structure avec contre pouvoir en partie
issu des provinces sera acceptée par tous? Quid du SGC auquel nous voudrions bien rendre son pouvoir et son honneur, mais que faire de ses membres actuels?


Je ne suis pas non plus favorable avec les petites provinces évoquées de 50 LL dont le poids vis à vis de Pisan serait évidemment trop faible et n'aurait pas assez d'identité. La retour aux 15/20
grandes provinces traditionnelles historiques me semble symboliquement plus fort et structurellement plus sage.


Fraternellement


 



BenAourH 23/02/2011 15:10


MEHR LICHT

- le droit français ne connaît ni les mots Grand Maître, ni obédience et ne parle d'ordre qu'en matière d'organisation et de déontologie de certaines professions réglementées : médecins, avocats,
experts comptables ...
Il est illusoire de penser qu'un administrateur ad hoc ou une juridiction puisse se prononcer sur la qualité de Grand Maître dissociée ou non de la fonction de président du CA d'une
association.

- la mission de Maître LEGRAND est clairement circonscrite dans le dispositif de la décision qui l'a nommée. Il n'est pas pensable qu'elle puisse en dépasser les limites de son propre chef.

- L'administrateur ad hoc désigné peut parfaitement remplir cette mission, que l'association ait ou non un président. Il n'est pas dans sa mission non plus d'inscrire à l'ordre du jour de
l'assemblée générale à convoquer la ratification de la nomination d'un éventuel nouveau président.

- La mission confiée présente certaines difficultés non négligeables : la convocation en assemblée générale doit concerner tous les membres de l'association individuellement, soit environ 40 000
personnes. Nous avions coutumes de ne convoquer que les VM et les Premiers surveillants, si Maître LEGRAND décidait de respecter cet usage, il conviendrait que ces derniers soient porteurs de
mandats écrits des membres de leur loges. Certains sont simples membres d'autres sont affiliés, la vérification des mandats représente de nombreuses difficultés en tout cas du temps et de
l'organisation, sans compter que les fichiers mis à sa disposition ne seront pas forcément complets ou à jour (quid des nouveaux initiés à la date de l'assemblée?)

- FS président démissionnaire sans conteste,est-il encore Grand Maître? pour de nombreux frères (dont je fais partie) la question ne fait pas de difficulté ... mais si les statuts sont clairs pour
ce qui est de sa nomination comme président et Grand Maître, il est vrai que pour lui et quelques frères de bonne ou de mauvaise foi la question n'est pas tranchée. Et les tribunaux ni
l'administrateur ne seront d'aucune aide sur ce point.

- Comme ils est incontestable que la présidence de l'association est vacante, rien n'interdit qu'un nouveau président ne soit nommé et que sa nomination pourrait être ratifiée par l'AG à
convoquer.

- Maître LEGRAND ne peut en prendre l'initiative à elle seule.

- FMR en revanche pourrait demander à la justice d'élargir sur ce point la mission de l'administrateur ad hoc sur requête de FMR, lui permettant de convoquer le SGC et de complé- ter l'ordre du
jour de l'assemblée à venir dans un souci d'économie et de bonne administration de l'association.

- Alors un nouveau président nommé, deviendrait ipso facto Grand Maître par la simple application des statuts de l'association, ce qui résoudrait la question de la Grande Maîtrise pour ceux à qui
elle pose encore problème.

- Le danger bien sur serait que les membres du SCG ne fassent pas preuve de sagesse soit en renommant FS (c'est peut être ce qu'il espère) soit en désignant un de ses disciples... mais dans ce cas
l'AG ne ratifiera sans doute pas cette nomination... le risque n'est donc pas si grand qu'il paraît

- Il n'a pas été nécessaire d'espérer pour entreprendre la re-fondation de la GLNF, sera-t-il nécessaire de réussir pour persévérer?

Ces quelques points mes Très Chers Frères demandent certainement à être confrontés à vos lumières, vos critiques, vos suggestions sages et raisonnables, bienveillantes et modérées comme tout franc
maçon doit s'en faire un devoir ... malgré de trop voyants contre-exemples !

Fraternelles embrassades aux fils de la lumière !

BenAourH


G D on 22/02/2011 20:35


Bruno Martin,

L'adresse tubehallequint@gmail.com ne fonctionne plus (trop facilement repérable)
Faire envoyer à gedeon@tubehallequint.org

La date du repas des 35 c'était le mardi 15...

Par ailleurs, pas du tout d'accord avec ton article sur JC ; nous ne pouvons pas te suivre sur ce terrain là!


Bruno MARTIN 22/02/2011 23:55



Désolé.


Chacun sa route ! Bon vent sur celle que vous aurez choisie!


Merci pour l'adresse. Je corrige


Frater:.



Archives

Articles récents