Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


Un sursis pour PAPA DOC

Publié par Bruno sur 25 Juin 2011, 08:19am

 

En raison de l'absence du Président de la Cour d'appel, la cour reporte sa décision à vendredi prochain 1er juillet.

 

 

Nous ne connaissons pas les raisons de cette absence et vous tiendrons informés de tous éléments nouveaux qui seront portés à notre connaissance.

 

Bruno MARTIN

Commenter cet article

Jean-Pierre LAMON 25/06/2011 19:54


Le Président de la Cour d'appel a droit à des congés comme n'importe quel justiciable ! Il importe peu de savoir où et avec qui... à la différence de ce qui peut se passer avec un délinquant de
droit commun assigné à résidence et sous contrôle judiciaire...et mais non mais eh ! Rien n'est encore prononcé en raison d'un calendrier génialement calculé par temporisations provoquées et
procrastinations fatales ("fatum" : le sort ou le destin ).La Némésis bientôt se lèvera quand Éris enfin fatiguée se couchera!


tzadok 25/06/2011 12:14


Nous sommes dans la déraison depuis le début de cette affaire du "24 juin" :

- Déraison de dissimuler ce qui est l'objet de l'appel : revalidation de l'AG du 16 octobre.

- Déraison d'en gonfler artificiellement et faussement l'importance dans le but d'en faire un triomphe mediatique de blog(avec risque important d'une defaite mediatique tout aussi
déraisonnable).

- Déraison d'avoir soutenu le faux prétexte de cette décision pour ne pas faire l'AG qui devait débloquer la situation(l'objet de l'appel est sans rapport avec l'objectif de l'AG que Me Legrand
avait mission de réunir).

- Déraison d'accorder de l'importance à l'imposture de Stifani et son faux SGC et "remise de mandat" alors que la seule position raisonable, legale, règlementaire est QU'IL N'A PLUS DE MANDAT A
REMETTRE.

- Déraison de se retrouver totalement désorganisés pour la simple raison d'un report d'audience qui n'est qu'un évenement banal de la vie judiciaire.

- Déraison d'attendre des faveurs de Me Legrand dont les seules positions officielles sont exclusivement en faveur de Stifani allant jusqu'à prendre de graves risques de faute professionnelle si ce
n'est de délit.

Il est évident que si nous continuons dans de telles déraisons, Stifani qui n'avait plus d'atouts, risque malgré tout de rafler la mise par notre "suicide" collectif dont l'imbecilité est démontré
par l'ampleur du soutien "populaire" du vote OAF.


Archives

Articles récents