Le Myosotis Occitan

Le Myosotis Occitan

Tribune au service de la Franc Maçonnerie


MIVILUDES: une secte c'est quoi?

Publié par Bruno sur 1 Mai 2010, 20:23pm

Mes FF,

 

Nous vous proposons ci-dessous une analyse très pertinente et réaliste que nous soumettent "Les Enfants d'Astrée" sur les pratiques que nous voyons se développer au sein de notre obédience, et qui la dénaturent. Nous vous invitons à une lecture attentive, et à consacrer tout le temps nécessaire à la réflexion qu'elle vous inspirera.

Cet article, et tous autres, vous restent accessibles directement sur le blog de Myosotis France:

http://www.fmrfrance.org/

 

 

" Le combat que nous avons engagé, et qu’une majorité de frères suit, est celui de la régularité : de ce que nous sommes, de ce que nous faisons et de ce que nous représentons.

 

C'est-à-dire notre engagement spirituel, nos actions temporelles, et notre exemplarité.

 

Tout le génie de la maçonnerie régulière est d’en assurer l’harmonie dans le respect des lois de l’Etat où nous sommes et, plus largement, de par le monde, de perpétuer cette harmonie partout et en tous lieux quelles que soient les lois qui s’appliquent. C’est parfois difficile. Cela peut être dangereux. L’histoire l’a démontré. Certains régimes l’illustrent encore. Des courants de pensée hérités d’un passé où la caricature irriguait la propagande le véhiculent toujours.

 

Il est donc essentiel d’être vigilants, intransigeants avec nous mêmes et profondément attachés à une rigueur absolue dans la gestion de notre obédience.

 

La tentation de profiter d’avantages que la morale commune pourrait réprouver, l’appétence pour la mise en scène médiatique et l’envie de participer aux jeux de l’influence politique sont autant d’erreurs qui se transforment en fautes. Des fautes qui conduisent au discrédit puis à la mise en cause publique pour finir par des actions judiciaires.

 

Et quoi qu’en disent certains qui n’ont pas compris ou qui ne veulent pas le comprendre, l’honneur de la maçonnerie réside dans cet équilibre fondamental entre la voie maçonnique, le respect du contexte légal et la neutralité publique.

 

Alors lire ou entendre dire que le grand maître est élu par des organes purement maçonniques et qu’il ne doit rien à l’association, que de toute manière il ne démissionnera pas malgré le désaveu cinglant qu’il a subi, ainsi que la coterie de courtisans attirés par les promotions aisées du moment, relève du discours typiquement sectaire.

 

De ce discours, dont la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de luttes contre les dérives sectaires) a bien codifié les traits les plus fréquents, nous en retiendrons deux qui s’appliquent particulièrement à la situation actuelle :

  • Une soumission absolue, un dévouement total aux dirigeants ;
  • La perte d’esprit critique et la réponse à toutes les interrogations existentielles.(*)

Nous sommes en plein dans le débat actuel, brèves et autres acacias sur le net : soumission absolue qui veut dire aussi ne pas se lever, se taire ; dévouement total excluant toute remise en cause ; perte d’esprit critique puisque, forcément, critiquer c’est calomnier ; la réponse à toutes les interrogations existentielles, puisqu’à n’en pas douter, le guide « sait »…

 

Au-delà c’est le credo, repris par les intégristes de tout poil qui dissocient leur « loi » religieuse de la loi qui régit la communauté des citoyens. Nous y sommes déjà. LA GLNF est en train de devenir sous la férule de FS et de ses affidés une communauté fermée, indépendante du monde environnant soumise aux seules règles qu’elle décide de s’appliquer, pour le plus grand bonheur et la pérennité de son guide suprême.

 

Les frères deviennent les otages de ce processus et peuvent s’interroger, pour les uns, sur leur adhésion future à une obédience qui se sectarise, pour les autres sur les dangers de notre action, qui révèle ce qui dérange, alors qu’ils souhaiteraient qu’il n’y ait plus de vagues.

 

Ainsi, entre la valise et l’étouffement la GLNF risque de se replier sur un ersatz de maçonnerie alors qu’elle possède une extraordinaire richesse d’hommes.

 

Nous luttons pour éviter ces conséquences, uniquement dues à l’impéritie de ceux qui la dirigent encore, à leur suffisance aveugle et à l’habitude qu’ils ont prise de vivre dans un monde clos où la flatterie tient lieu de viatique.

 

Mais ne nous berçons pas d’illusion : nous allons être de plus en plus au centre des investigations médiatiques et croyez nous : il ne suffit pas de dire aux journalistes que nous sommes de bons maçons et que les décisions de l’Assemblée générale n’ont aucune valeur. Ils creuseront et ont déjà commencé à le faire. Plus la résistance à l’évidence sera forte plus les manipulations et les dénis seront connus, plus ils entacheront notre image et notre honneur.

 

Et il ne faudrait pas que, sur des fondements précis, la dérive sectaire que nous venons de dénoncer commence à être considérée comme la marque de notre obédience.

 

Il est temps d’arrêter ce mouvement avec sérénité, calme et détermination. Il suffit de ne pas céder aux sirènes de la calomnie et aux mauvais génies de la peur.

 

Les Enfants d’Astrée.

 

(*) Site de la Miviludes

Par FMR - Publié dans : Les enfants d'Astrée 

Commenter cet article

nicolas dupond 03/05/2010 10:25


Mon TCF,

Ce n'est pas la première fois que des Frères de la GLNF voire même un blog Myosotis font référence à la volonté de Stifani de transformer votre obédience en secte.

Si cela est au delà de l'humour, il y a toujours des possibilités d'engager des procédures.

Un Frère de la GLDF


Archives

Articles récents